Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

mercredi 8 mars 2017

Adhésion par effraction à l’UA du Maroc : Début de la vraie bataille diplomatique







Après un intense lobbying diplomatique, mené par le souverain marocain en personne qui a visité plus de 24 pays africains en l’espace de moins de deux ans pour les pousser à agréer sa demande d’adhésion à l’Union africaine et l’achat de consciences africaines , grâce aux fonds octroyés généreusement par les monarchies des pays du golfe, le Maroc a réussi à se faire admettre par effraction au sein de la grande famille africaine . Car c’est bel et bien par effraction que le « royaume enchanté » de M6 a obtenu aux forceps son admission a l’UA , contre l’avis très circonstancié du conseiller juridique de l’UA, qui explicite clairement dans un très long document pourquoi le Maroc n’était pas éligible à l’adhésion. 

Sans entrer dans le détail de ce document qui fera date , on relève que le Maroc a outrepasse le sacré saint principe de l’intangibilité des frontières et qu’il occupe militairement une partie du territoire d’un État membre fondateur de l’Union africaine. L’on reviendra plus longuement sur les conséquences et l’implication qu’induit l’admission d’un État néocolonial au sein d’une organisation panafricaine dont l’objectif premier est de parachever la libération du continent. Une libération totale contrariée par le Maroc qui colonise et il n’ y a pas d’autre mot la Rasd depuis plus de 40 ans.
Lire l'article :