Pages

mercredi 8 mars 2017

Tribunal d’application des peines: donneur de sens ou de leçons?


Justice
© Baptiste de Dree, le Taille crayon https://letaillecrayon.wordpress.com/

Tribunal d’application des peines: donneur de sens ou de leçons?

13 février 2017 Caroline Van Pée 
 
Le tribunal d’application des peines (TAP), siégeant au sein des prisons, est chargé d’évaluer si un prisonnier peut être libéré sous conditions. À un tiers de sa peine, chaque détenu est admissible à la liberté conditionnelle et doit préparer son plan de reclassement. Un dossier construit pendant l’incarcération avec des travailleurs sociaux et des psychologues. Le mot d’ordre: endiguer la récidive.
«On fait croire à la société civile que les détenus peuvent sortir à un tiers de leur peine. Mais ça n’arrive jamais. Moi j’avais pas le choix, j’étais condamné à 51 ans de prison.» Comme le prévoit la loi, à un tiers de sa peine, Jean-Marc Mahy, ancien détenu à la prison de Marneffe, s’est présenté devant le tribunal d’application des peines. C’est au TAP, comme on l’appelle dans le milieu, que le juge et ses assesseurs décident de l’octroi ou non d’une libération conditionnelle.

Lire l'article :