samedi 23 septembre 2017

Rachid Ichi, militant AMDH en détention provisoire pour des publications , en lien avec le Hirak

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan
Sefrou/ Le 20 septembre 2017
Rachid Ichi, militant AMDH a été placé en détention provisoire pour des publications sur facebook, en lien avec le mouvement dans le RIF
Rachid Ichi a été convoqué la 1ère fois par la brigade locale de la police judiciaire. 2 semaines plus tard, le 20 septembre, il a été convoqué à nouveau par la brigade locale de la police judiciaire pour "approfondir" l’enquête sur ses publications sur Facebook, il a été interpellé, présenté au parquet, et placé en détention provisoire, il comparaitra devant le tribunal de première instance à Sefrou ce lundi 25 septembre 2017
Motifs : quelques posts sur sa page Facebook en soutien au mouvement citoyen dans le RIF
Selon son entourage, parmi les posts qu’il aurait publié et qui sont derrière la détention de Rachid Ichi, il y en a un où il aurait proposé « aux familles des détenus rifains de boycotter la rentrée scolaire», en plus d'autres posts dans lesquels il aurait exprimé sa position vis-à-vis du du régime au Maroc, enfin cette détention vient dans la foulée des obstructions de l'Etat marocain sur les activités de l'association 


Association marocaine des droits de l'homme
Bureau régional
région Fès/ Meknes
Communiqué
Après deux semaines d'enquête avec le camarade Rachid Ichii membre de la section de Sefrou et de la Direction de de l’AMDH de Fès Meknès par la brigade locale de la police judiciaire à Sefrou suite à certaines publications sur Facebook où il a été décidé de le poursuivre en état de liberté provisoire, et sera présenté au tribunal de première instance lors de la 2ème audience le lundi 25 septembre 2017 à Sefrou
En conséquence, nous, en tant que bureau régional, déclarons ce qui suit:
Notre solidarité absolue avec le camarade Rachid Ichii, poursuivi en état de détention provisoire croyant que cette démarche constitue un pas dangereux confirmant des régressions graves pour ce qui est de la liberté d'expression.
Nous condamnons fermement l'arrestation et la détention de notre camarade Rachid, appelons à sa libération immédiate et inconditionnelle et l’annulation de toutes les accusations portées contre lui, visant à museler les voix et à bafouer tous les engagements pris par l'Etat marocain en ce qui concerne l'exercice de la liberté d'expression.
Nous considérons que la poursuite du camarade Rachid sert de message chiffré à tous les défenseurs et défenseuses des droits humains et un grave revers dans le domaine des droits et des libertés.
Enfin, nous annonçons en tant un bureau régional de l’association marocaine des droits de l'homme, dans la région de Fès / Meknès la préparation à mener toutes les formes de lutte pour la défense de l'innocence de notre camarade Rachid Ichi et invitant toutes les sections de la région à la mobilisation générale afin de se dresser contre cette attaque féroce qu’encourent les droits et libertés et d'exiger la libération de tous les détenus politiques et les dénonciateurs de la corruption dans la région, victimes d'arrestations arbitraires et de représailles, en défense de la liberté d'expression
Bureau régional
La région Fès de Meknes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire