lundi 20 juin 2022

Congrès de l'UNFS: appel à accélérer le processus de décolonisation au Sahara Occidental


Publié le : dimanche, 19 juin 2022
Share to Plus d'options...
Congrès de l'UNFS: appel à accélérer le processus de décolonisation au Sahara Occidental

AOUSSERD (Camps des réfugiés sahraouis) - Des délégations étrangères participant au 9e congrès de l'Union nationale de la femme sahraouie (UNFS) tenu dans le camp des réfugiés sahraouis d'Aousserd ont exhorté, dimanche, les Nations Unies et la communauté internationale "à accélérer le processus de décolonisation au Sahara Occidental".

Plusieurs participants étrangers ont appelé, au deuxième jour des travaux, la communauté internationale à agir et à trouver de nouvelles méthodes pour exercer une pression sur l'ONU et le Conseil de sécurité, et partant concourir au règlement du conflit du Sahara Occidental.

La Secrétaire de la commission zimbabwéenne de solidarité avec le peuple sahraoui et chef de la délégation de son pays présente à l'évènement a souligné que sa participation à ce 9e Congrès de l'UNFS a été mue par la volonté de transmettre les sentiments de solidarité de toutes les femmes zimbabwéennes avec le peuple sahraoui, ajoutant que la question du peuple sahraoui "a toujours figuré en tête des intérêts de la commission zimbabwéenne de solidarité avec le peuple sahraoui".

Après avoir fait part de sa grande joie de prendre part à cette rencontre, la représentante du Zimbabwe a dénoncé "le silence" de la communauté internationale vis-à-vis des violations des droits de l'homme au Sahara Occidental.

Pour sa part, la représentante de l'Association d'amitié Colombie-Sahara occidental, Mme Alexandra Cordoba Heredia a fait part de "sa profonde compassion et sa pleine solidarité avec le peuple sahraoui", exprimant "sa grande fierté de la bravoure et de la résistance du peuple sahraoui".

A la même occasion, elle a dénoncé "la répression continue et les violations des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental par les forces d'occupation marocaine".

La même oratrice a mis l'accent sur "le droit inaliénable et inconditionnel du peuple sahraoui à l'autodétermination et à la souveraineté sur son territoire".


Lire aussi: Forum de solidarité avec le peuple sahraoui: la décolonisation du Sahara Occidental, une responsabilité de l'ONU


Mme Heredia a précisé que "la communauté internationale est tenue de respecter le droit international en œuvrant à l'organisation d'un référendum d'autodétermination afin de permettre au peuple sahraoui de déterminer, librement et démocratiquement, son sort".

De son côté, la présidente de la Marche internationale turque, a souligné que "la communauté internationale ne peut continuer à fermer les yeux sur l'occupation marocaine d'un pays voisin et ses abus continus envers son peuple, le pillage de ses ressources naturelles et la persistance au mépris de ses engagements internationaux et des efforts précieux de la communauté internationale en faveur de la paix dans la région".

Lors de la séance du soir, samedi, du 8e congrès de l'UNFS, les participantes ont débattu des rapports moral et financier, où la secrétaire générale de l'union a passé en revue les rapports moral et financier, évoquant les différents domaines de travail de l'organisation ainsi que les réalisations accomplis au cours de la période d'évaluation.

Le congrès est marqué par la participation de plus de 400 déléguées de diverses antennes de l'organisation de femmes et une délégation de femmes des territoires sahraouis occupés.

Le congrès réunira également des invitées représentant des organisations internationales de femmes qui ont des relations de travail et de coopération avec l'Organisation sahraouie, de nombreux pays du monde.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire