mercredi 4 avril 2018

La densité des mines est extrêmement élevée au Sahara occidental

Barbara Weingartner
Petra Bayr pour la journée contre les mines terrestres : quand les jeux sont dangereux pour les enfants
Vienne (OTS / SK) - "Le nombre de victimes des mines terrestres et des engins de guerre explosirf a augmenté pour la troisième fois de manière conséquente", rappelle Petra Bayr, la porte-Parole autrichienne du développement mondial, à l'occasion de la journée anti-mines le 4 avril. En se fondant sur les données des mines terrestres du moniteur 2017. La lutte contre les mines est particulièrement perfide, il est en particulierdit que  les civils risquent d'en être victimes dans leurs activités quotidiennes : " 80 pour cent de toutes les mines touchent des civils lors d'actes quotidiens, tels la garde du bétail, la recherche de nourriture et de bois, ou tout simplement en jouant sur une mine. Près de 40 % des victimes sont des enfants. Dans les zones minées, les jeux peuvent être très dangereux pour leur vie ".

Les régions le long du "mur de la honte", qui partage le Sahara Occidental en deux parties, font partie des régions où sont disséminées le plus de mines dans le monde. " Il n'existe pas de données précises sur les victimes le long du " mur de la honte " au Sahara Occidental. Unmas, le programme des Nations Unies contre les mines, a désamorcé plusieurs milliers de mines antipersonnel ces dernières années. "En plus de tous les conflits aigus dans le monde, il est également question des crises oubliées, comme celles du Sahara Occidental, il faut le savoir et  fournir de l' aide", demande Petra Bayr.

https://www.ots.at/presseaussendung/OTS_20180403_OTS0083/bayr-zum-tag-gegen-landminen-wenn-spielen-fuer-kinder-lebensgefaehrlich-ist

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire